Que faire ?

Lorsque l’on perçoit la présence d’idées suicidaires ?

- Montrer clairement que l’on a entendu la souffrance exprimée

- Ne pas les banaliser

- Ne pas avoir peur des mots

- Ne jamais garder ce secret tout seul ; au contraire lui expliquer que, seul, on ne peut l’aider

- Chercher ensemble un autre adulte de confiance : médecin de famille, médecin de travail, médecin scolaire, psychologue scolaire, infirmière scolaire, assistante sociale, assistance sociale scolaire, enseignant....

Quand on perçoit un risque de passage à l’acte ?

- Ne pas le laisser seul, lui proposer de l’accompagner chez un médecin ou d’appeler un médecin et de l’attendre avec lui.